Sucre : plaisir ou addiction ?

Sucre : plaisir ou addiction ?

11 août 2018 Conseils en nutrition 0

conseils en nutrition à Orléans

Cet article concerne mes conseils en nutrition à Orléans et son agglo. Je souhaite parler, dans cet article, d’un des aliments les plus utilisés dans nos ménages: le sucre et répondre à une question: le sucre: plaisir ou addiction? Vous allez voir que cet aliment est présent tout le temps, partout et en grande quantité. Alors ne prenez pas peur, prenez seulement conscience.
Plusieurs études pointent du doigt les effets néfastes du sucre, qui serait responsable de certaines maladies chroniques (diabète de type II, …), de l’obésité et de la fatigue métabolique.

1850: la consommation moyenne de sucre/personne est de 1kg par an.
2018: la consommation est environ de 35 kg par an et par personne.

Oui, je suis d’accord c’est énorme. Étonnamment le diabète de type II est beaucoup plus élevé qu’il y a quelques dizaine d’années…  Le piège étant que l’on ne se rend pas compte de toute cette quantité de sucre que nous consommons. Il ne s’agit pas seulement du sucre rajouté que l’on met dans son yaourt ou de quelques boissons que l’on achète en supermarché. C’est aussi le sucre contenu dans les fruits, dans les plats salés préparés amoureusement par les industriels, dans les céréales (riz, pâtes, …), etc.

Pourquoi en consommons-nous autant? Parce qu’on nous a mis dans la tête depuis de nombreuses années que le sucre nous apportait de l’énergie et que sans lui nous serions sans cesse fatigué. Mais ce que les industriels (alimentaires ou pharmaceutiques) ont compris, c’est que le sucre est addictif.

Comme je vous dis, le sucre est présent partout. Il est donc important d’en limiter la consommation. Limiter la quantité bien-sur mais également la qualité. Certains sucres sont meilleurs que d’autres.
Pour réussir à distinguer lesquels sont bons ou pas, il convient de regarder l’index glycémique. Celui-ci indique le taux de sucre présent dans le sang deux après l’ingestion.

Pour que l’index glycémique soit bas ou modéré il faut la présence de fibres. Lorsque l’on enlève son enveloppe à une céréale comme le blé ou le riz, on dit que cette céréale est blanche, on parle de riz blanc par exemple ( l’index glycémique du riz blanc est de 87 en comparaison le glucose à 100 et un avocat à 10 ). C’est également le cas pour les fruits. Un jus de fruit ne contient plus les fibres du fruit et va présenter un index glycémique plus important.

Lorsque l’on ingère un aliment à fort index glycémique, il y a sécrétion d’insuline. Cette hormone permet à l’organisme de réduire le glucose sanguin présent dans le sang en le stockant sous forme de glycogène. Lorsque le stock de glycogène est saturé, l’organisme transforme l’excédant en triglycérides, et donc en graisse corporelles (extrait du livre: Je me libère du sucre).

Bien sûr il est important de se faire plaisir. Et l’organisme a besoin d’un minimum de sucre. Lorsque vous préparé un plat, les sucres les plus naturels et à l’index glycémique bas sont le miel et le sucre de coco. Mais attention cela reste du sucre.

En résumé, il faut privilégier des aliments à faible index glycémique ainsi que des aliments complets et plein de fibres. Des produits entiers. Bien évidemment limiter au maximum les plats avec du sucre rajouté. Pour répondre à la question de départ: oui le sucre est une addiction, comblée pour notre seul plaisir.

Ceci est un résumé de ce qu’il y a à dire sur le sucre. Alors si vous souhaitez en savoir plus et réduire progressivement votre consommation, n’hésitez pas à me demander.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.