Pardonner

Pardonner

29 octobre 2018 Développement personnel 0

Coaching à orléans

Voici un nouvel article pour du coaching à Orléans…

Le pardon. Ah un bien grand mot! Certaines personnes y voient une épreuve, un acte de bravoure, un chemin difficile à emprunter. Personnellement j’y vois une étape. Se sentant trahi dans leur confiance, parfois sali, blessé. Un coup de poignard dans le dos, dans le cœur et dans l’âme.
Mais imaginez que ce poignard soit en mousse. Qu’il ne puisse pas vous blesser mais éventuellement vous embêter. Point de mal alors.

La trahison, les disputes, n’ont d’importance que si nous leur en donnons. Ce sont nos peurs, notre colère ou notre haine qui dictent nos actes ou nos paroles dans ces moments là. Pourquoi ne pas nous laisser guider par l’amour, la compassion ou la joie? Est-il préférable de perdre du temps et de l’énergie dans une « guerre d’égo » ou gagner son temps à vivre ensemble? Parce que bien sûr que notre égo est mis à mal dans pareille situation. Mais la force de chacun, votre force, et elle est bien présente en vous, c’est de mettre tout cela de côté. C’est d’être en mesure de se dire: « Ce n’est pas grave! »

Bien entendu, certaines paroles ou certains actes nous blessent, nous atteignent plus que d’autres. Mais pourquoi ne pas simplement en parler? Extérioriser! Nous avons à notre époque plus de moyens de communication que jamais auparavant. Mais nous ne savons plus COMMENT communiquer. Et c’est là que le gros travail commence.

Mais ce travail n’est pas impossible. L’Histoire nous a prouvé que nous pouvions pardonner.
Nelson Mandela nous a prouvé que le pardon était possible et mieux encore, qu’il était salvateur. Enfermé pendant 27 ans dans une prison loin de tout, parce que voulant pour lui et pour tout le monde les mêmes droits pour chacun. 27 ans… Nous n’avons pas la capacité de s’imaginer ce que cela peut représenter. Et pourtant, lorsque enfin il est sorti, il a pardonné. Pourquoi aurait-il continué à haïr? A tourner le dos? Il est au contraire, allé vers les autres. Il leur a tendu la main. Ses paroles et ses actes ont exhortés des millions de personnes en Afrique du Sud et dans le monde.

A-t-il bien fait? Devenu le 1er Président Noir d’Afrique du Sud et figure respectée sur la Terre entière, il me semble en effet, qu’il ait bien fait.
La haine, la colère, la vengeance ne l’auraient que précipité vers le chaos et l’auto-destruction. Il a au contraire décidé d’activer ses ondes positives, d’aller vers autrui. Et ne vous y trompez pas. Certains maux que vous ressentez ne sont que d’ordre psychologique. Parce que vos pensées sont négatives, votre corps réagit en conséquence.

En prenant un autre exemple, complètement différent, rendez vous compte que le pardon est simple. Regardez le comportement d’un chien. S’il a fait une bêtise et que vous le sermonnez, vous pouvez être sûr qu’il reviendra vers vous quelques instants après, pour réclamer caresses, attention et amour. Parce que c’est cela qu’il a en lui. De l’amour. Et il ne s’occupe pas du reste.

Et lorsque vous vous querellez avec quelqu’un c’est bien qu’il y avait de l’amour. A différent niveau bien sûr, mais pourquoi être vexé des paroles ou des actes de quelqu’un que l’on apprécie pas? Cela n’a pas de sens. Alors que l’on ait tord ou raison, peu importe. Le pardon est possible. Et souhaitable. Il libère de tout. Combien de personnes ont déjà dit qu’elles n’avaient pas exprimé tous leurs sentiments à un être disparu? Et qu’il était trop tard. Il n’est pas trop tard pour nous. Pour nous dire « je t’aime ». Les choses peuvent être simple, il suffit de le vouloir.

Le voulez-vous? Rappelez-vous que votre vie est ce que vous en faîtes. Alors accordez votre pardon et faîtes-vous pardonnez.

Votre vie est belle, rendez la magnifique.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.